Mois : juillet 2015

maiAutrefois, Sophie travaillait dans une fabrique de vêtements pour hommes, des pantalons de travail, des bleus de travail, des vestes, des blouses, des tabliers,  des tenues de travail complètes, des combinaisons, des salopettes.

Sophie travaillait pour les travailleurs qui ont la chance de travailler, et comme eux, elle aimait son travail, tout simplement. Entendons nous bien dans la fabrique des habits, Sophie n’aimait que son travail, rien de plus. Continue reading →

depanneur1 Jusqu’à la fin des années 1990, il était interdit aux supermarchés du Québec -ici appelés épiceries- de vendre des bières ou de l’alcool.

Ce privilège était réservé à la société des alcools du Québec et aux « dépanneurs. » Continue reading →

Bleu de SiamSur les pavés  de la  rue Saint-Paul, la gitane aux yeux turquoises a le bleu dans le cœur.

Le bleu est là, interminable, ineffaçable, insolent, profond comme un lac de bohème.

Le bleu de son foulard, de ses pendants d’oreilles, de ses yeux, de ses cheveux. Tout est si bleu qu’aucun miroir n’a su le retenir. Continue reading →

guerreComme c’est étrange, la guerre et la paix sont deux mots qui s’habillent au féminin, et pourtant on m’a toujours dit que c’était avant tout des affaires d’hommes.

Je me demande si ce ne sont pas les hommes qui ont inventé cette ruse grossière pour entraîner les femmes dans une aventure qu’elles ne voulaient pas partager avec eux. Continue reading →

ordre-miniCet article  retrace quatre années de guerre vécues au travers du  quotidien des habitants du village d’Auxillac. Il a été mis en scène en novembre 2014 par Mireille et Bernard Granjean et interprété par les comédiens de la compagnie « La Faute à Voltaire »

Les informations contenues dans les images retracent aussi fidèlement que possible le jour et le lieu où périrent les jeunes combattants mobilisés malgré eux dans cette guerre infâme. Continue reading →